Parler le patois Francoprovençal

le Rémi kiuzeni et la paire de bou du josè

Rémi Cuisinier et la paire de boeufs de Joseph

Que de nostalgie pour Rémi Cuisinier

Le 23 juin 2001, Rémi Cuisinier (60 ans), a aidé son ami Joseph Courbière à Thurins (Rhône), à faire les foins. Bien entendu ce jour-là ils ont causé en patois. 

                                         

Je suis né en 1941 dans une famille de petits paysans pauvres, lorsque j'étais enfant mes parents se parlaient patois entre eux mais comme ils étaient modernes pour l'époque, ils s'adressaient à nous les enfants en français. Ce qui évita, contrairement à d'autres enfants, que l'instituteur (trice) nous apprennent à parler français quand on a commencé l'école. 

 

Chaque village a toujours voulu marquer sa différence avec le village voisin. C'est ainsi que tel mot est rajouté au parler courant et ainsi avec le décalage parfois d'une dizaine de kilomètres la prononciation varie, mais dans la finalité tout le monde parle le même patois et bien-sûr se comprend.

Par exemple, dans la commune de Haute-Rivoire (d'où je suis originaire) pour désigner Sainte-Foy l'argentière (situé à 9 kilomètres), on dit Sainti-Fay, et sur les hauteurs des monts du Lyonnais on dit Saintchi-Fay.

Mais dans ce secteur pour dire aurevoir, tout le monde dit arevère comme en Savoie.

Les frontières de ce parler du francoprovençal, sont très souples, car lorsqu'une fille qui était originaire du territoire où l'on parlait la langue d'Oc ou la langue d'Oïl, se mariait et venait habiter avec son mari parlant le francoprovençal, eh bien cette femme importait avec elle des mots qui eux se mariaient avec notre patois. 

Pour bien parler notre patois, il faut bien prononcer le R. Il faut à la fois le rouler sur la langue et le laisser filer doucement.

Pour parler parfaitement ce patois il faudrait le pratiquer quotidiennement, ce qui n'est pas mon cas. Toutefois je "l'entretiens pas trop mal" en faisant de temps à autres, des causeries dans certaines écoles, les bibliothèques, et dans les maisons de retraite.

Les jours de la semaine en patois, ont une origine très ancienne:

Lundi = Dillun: jour de la Lune

Mardi = Dimonre: jour de Mars

Mercredi = Dimècre: jour de Mercure

Jeudi = Dijou: jour de Jupiter

Vendredi = Divendre: jour de la vénération

Samedi = Dissande: jour du Sabbat

Dimanche = Diminche: jour de la Résurection

 

 

 

Page précédente  ou